Retour sur notre soirée Je travaille à vélo

Le vendredi 17 novembre a eu lieu la soirée « Je travaille à vélo ». Environ 25 personnes étaient présentes pour écouter les témoignages de 7 cyclo-travailleurs : Alexandre l’ostéopathe, Pierre le plombier, Cyril le collecteur de verre, Jonathan le vendeur de jus de fruits, Nicolas le livreur de pressing, Clément le vendeur de cadeaux et Hadrien le déménageur. Les cyclo-travailleuses sont plus rares sur la métropole, elles n’étaient pas disponibles pour notre soirée… Les cyclo-travailleurs se sont déplacés avec leur cycle (excepté un), tous bien différents, adaptés à l’activité de chacun.

cyclo-travailleurA tour de rôle, ils ont présenté leurs motivations, les facilités et difficultés rencontrées dans le montage de leur projet, leur situation actuelle ainsi que les perspectives. Les échanges avec la salle se sont vite instaurés. Les motivations sont diverses : l’observation d’une demande assez forte et d’une offre manquante, éviter la congestion très forte sur la Métropole, la préoccupation environnementale, l’adéquation entre le projet de vie et le projet professionnel, le souci de travailler de manière libre et indépendante. Le lancement des projets semble relativement facile et peu de difficultés contraignantes sont rencontrées. Il faut du temps pour faire ses preuves, se faire connaître et pour la plupart tirer un revenu décent de l’activité.

Les cyclo-travailleurs ont des dépenses moindres par rapport à d’autres activités « non mobiles » (pas de charges de loyer, de fluides, de coût de transport, …). Certains sont à temps plein (et au delà) tandis que d’autrescyclo-travailleur envisagent l’activité comme un complément de revenus. La question de l’assurance reste à régler car leur type d’activité assez récente n’est pas encore clairement reconnu et identifié par les assureurs. Au quotidien, la circulation et le stationnement de leur cycle n’est pas un souci majeur. Au contraire, ils arrivent avec ponctualité chez leurs clients. Ils sont très attentifs au vol et mettent tout en œuvre pour s’en prémunir. Il y a des interrogations pour certains qui cherchent un local de rangement de cycles, notamment pour ceux qui souhaitent développer leur activité et donc le nombre de vélos. Enfin, ils se rencontrent pour voir comment ils pourraient s’organiser collectivement afin de gagner en efficacité et mutualiser certaines choses : plate-forme numérique de services, regroupement en association, en coopérative…

Un grand merci pour leur témoignage lors de cette soirée !

cyclo-travailleur

 

Retour sur la soirée « Je me déplace à vélo en famille » !

L’arrivée d’enfants au sein d’un foyer peut contraindre certains nouveaux parents à délaisser leur biclou et à privilégier la voiture pour les déplacements quotidiens.
Pourtant de nombreuses alternatives existent, que l’on doive transporter un ou plusieurs enfants à vélo. La soirée que nous avons proposée vendredi 22 septembre était l’occasion de présenter plusieurs solutions.

Fixé à l’arrière du vélo, le siège enfant peut transporter un bambin jusqu’à ses 5-6 ans (pour les plus petits gabarits). Il existe différents modèles, à fixer sur le porte bagage ou sur le tube de selle, aux qualités variables selon les marques (selon plusieurs témoignages la marque Yepp est une valeur sûre).
Lorsque l’enfant est encore petit, de 10-12 mois à ses 2 ans, le siège il peut contenir dans un siège qui se place à l’avant du vélo. Ainsi, l’enfant se trouve entre les bras de l’adulte qui conduit le vélo, les interactions entre l’adulte et l’enfant sont facilitées et celui-ci est plus actif dans l’observation.
Il est bien sûr possible de combiner siège avant et siège arrière pour transporter deux enfants, lorsque le plus jeune a moins de 2 ans et que le second a moins de 6 ans !

 

vélo selleOn peut également transporter un enfant sur une selle rajoutée sur le cadre du vélo, lorsque le vélo est un vélo « homme » avec un top tube horizontal. L’enfant se retrouve entre les bras de l’adulte, les pieds posés sur des cale-pieds. L’enfant peut être transporté ainsi de 3 à 6-7 ans. De la même manière que le siège enfant avant, cette configuration facilite les échanges entre l’adulte et l’enfant. La selle rajoutée sur le cadre est idéale pour des courtes distances.

 

 

Lorsque l’enfant est apte à pédaler sur son propre vélo, mais que les balades s’avèrent trop longues pour lui, le système de barre de traction Follow me permet de remorquer le vélo avec l’enfant, qui n’a plus à pédaler. Guillaume a installé ce système sur son vélo et l’y laisse, prêt à être employé à tout moment. Ce système permet de garder une très bonne maniabilité de son vélo, malgré le vélo enfant accroché, même pour les itinéraires en ville.

vélo remorque

Les remorques peuvent transporter un ou deux enfants. Elles peuvent parfois se transformer en poussette, option non-négligeable lorsque l’on pose le vélo et que l’on souhaite continuer son trajet à pieds. Non seulement, on transporte son/ses enfants grâce au système de poussette, mais surtout on évite le souci de devoir garer la remorque (ce n’est pas toujours chose aisée dans les centres ville par exemple). Rebecca détache la remorque Thule de son vélo et positionne la troisième roue pour obtenir une poussette très facilement !
La remorque peut intégrer une coque de maintien pour pouvoir transporter un enfant de quelques semaines, à partir d’un mois. En effet, tant qu’un bébé ne tient pas sa tête on ne peut le placer dans un siège enfant.

 

Le vélo longtail, alternative peu connue pour se déplacer avec deux enfants est un vélo rallongé par l’arrière. Un système de porte-bagage rallongé et robuste permet de fixer deux sièges enfants ainsi que du chargement. Il s’agit d’un vélo à part entière, une fois ses deux enfants déposés à leur école respective, Gaëlle continue sa route pour aller travailler comme si elle utilisait un vélo classique ! Ainsi c’est un vélo qui se gare facilement à l’extérieur (en ville, bureau, commerces, ..) mais également chez soi. Un autre avantage de ce vélo, par rapport au vélo traditionnel auquel on aurait rajouté un siège à l’avant et un siège à l’arrière du vélo, est de pouvoir transporter deux enfants qui ont plus de 2 ans.

Les vélos de La Poste sont des vélos porteurs, équipés d’une assistance électrique, ils sont lourds mais ils ont l’avantage d’être très robustes. Batien a customisé son vélo La Poste acheté d’occasion en ajoutant une assise et un système de ceinture à l’avant dans le porte-paquet résistant pour y accueillir son fils de 6 ans, et une assise à l’arrière pour sa fille de 8 ans. Il a effectué des modifications mécaniques, notamment sur le système de freinage pour plus de sécurité. Un vélo porteur avec de l’huile de coude, à moindre coût ! Il utilise son vélo au quotidien, comme un vélo classique.

On aperçoit de plus en plus de vélos cargo sillonner les rues de la métropole. Avec deux ou trois roues, biporteur ou triporteur, le vélo cargo possède une caisse de chargement à l’avant afin d’y placer enfants, matériel divers, courses, … Les jours de pluie, les enfants sont à l’abri dans la caisse qui s’équipe d’une capote, contrairement aux systèmes avec siège enfant.
Le biporteur, avec ses deux roues, a l’avantage d’être maniable comme un vélo traditionnel. Il permet d’emprunter n’importe quelle piste ou bande cyclable puisqu’il est d’une largeur de guidon.

vélo cargo triporteur Le triporteur, avec sa caisse plus large, permet d’asseoir plus facilement deux enfants l’un à coté de l’autre, qu’il s’agisse de deux bébés qui logeront dans deux coques de maintien, le Babboe big, est, d’après les recherches d’Alexandra qui vient d’avoir deux jumeaux, le seul triporteur capable d’accepter les deux coques côte à côte pour y installer ses enfants. Certains triporteurs acceptent jusqu’à 4 enfants, attention si le vélo n’est pas à assistance électrique c’est à la force des mollets qu’il faudra déplacer tout ce petit monde ! A noter que celui-ci est encombrant, si deux enfants peuvent s’asseoir l’un à côté de l’autre dans la caisse, lorsque les enfants sont déposés l’adulte se retrouve avec un vélo très lourd et très large. C’est la raison pour laquelle Jérémy n’utilise son triporteur pour déposer ses enfants à l’école uniquement le lundi, le jour où il ne va pas travailler en suivant.

 

Un grand merci à Guillaume, Rebecca, Alexandra, Sébastien, Gaëlle, Clarisse, Batien, Jérémy et Olivier pour leurs témoignages !

vélo siege enfant

Et pour les enfants on propose le forfait vélo évolutif !

Les enfants grandissent vite ! Pour qu’ils puissent avoir un vélo à leur taille tout au long de leur croissance, Cycles et Manivelles propose le forfait vélo évolutif ! En quoi ça consiste ? L’adhérent.e qui souhaite offrir un vélo à son enfant (ou à celui de quelqu’un d’autre !) achète un vélo d’occasion à la taille de l’enfant au tarif de 20 euros. Lorsque le vélo devient trop petit pour l’enfant, l’adhérent.e ramène le vélo en bon état et en récupère un autre à la taille adéquate. Cela est possible jusqu’au 24 pouces.

Soirée avec Cyclo Camping International !

Vous êtes adeptes du voyage à vélo ? Vous souhaitez partir en vélo pour un long voyage et vous avez besoin de conseils ? Vous aimez partir le week end en rando vélo, et vous avez soif de nouvelles destinations dans le coin ?

Venez rencontrer l’équipe de Cyclo Camping International mercredi 22 juin chez Cycles et Manivelles à partir de 18h, pour des conseils, des témoignages, le tout dans une ambiance conviviale !

voyage à vélo